Smartphone et SMS au volant : des chiffres qui inquiètent

Ces trois dernières années, deux assureurs ont questionné les automobilistes quant à leur usage du téléphone au volant. Les chiffres montrent une augmentation significative du nombre de personnes qui affirment utiliser leur smartphone en conduisant.

Selon le dernier baromètre « usage du smartphone au volant » publié chaque année par la Fondation Maif et l’IFSTTAR, en 2019 49 % des conducteurs français utilisent leur smartphone au volant contre 43% en 2017. Soit une augmentation de 6 % en 2 ans. L’étude constate que chaque année ce taux augmente, il a pris 10 points depuis 2016. Dans le détail : 43% passent et reçoivent des appels, 4 points de plus qu’en 2017. 36 % écrivent ou lisent des SMS et messageries instantanées. 19 % lisent ou répondent à leurs e-mails. Ces deux derniers chiffres ont augmenté de 6 points en 2 ans.

L’étude s’est attardée sur le phénomène et a rendu public ses chiffres à l’été 2019. Et les chiffres sont plus alarmants. 70 % des conducteurs français reconnaissaient utiliser le téléphone au volant !

46 % des automobilistes se servent de leur smartphone pour passer un appel et un sur quatre l’utilise pour consulter ou envoyer un SMS. Sans compter que 54 % des personnes interrogées affirment avoir un GPS pour les guider. Contre 30 % dans la première enquête.

Selon la Sécurité routière, le téléphone est impliqué dans au moins un accident sur dix. 800 infractions de son usage au volant, tenu à la main mais aussi via une oreillette (135 euros d’amende et trois points retirés sur le permis), sont constatées chaque jour en France.