Catégories
Actualités FR

Stef Cares intervient à La Berrichonne Châteauroux

Mardi, notre association a passé la journée au sein du club de Ligue 2 afin d’y mener un atelier de prévention avec les jeunes pensionnaires du centre de formation

C’est une date à retenir. Mardi 9 février 2021, Stef Cares se rendait à la Berrichonne de Châteauroux (Ligue 2) pour y dépenser un atelier de prévention contre l’usage du téléphone au volant. Pour cette première au sein d’un club de football professionnel, nous avions conçu un parcours technique où le capitaine Romain Grange et les jeunes pensionnaires du centre de formation devaient conduire le ballon entre les plots, effectuer une passe et prendre en compte une information pour marquer un but dans la bonne cage. Notre idée : faire ce parcours une fois sans téléphone et deux fois avec le téléphone tout en écrivant un message en même temps. Le tout en étant chronométré pour comparer les trois passages.

Sous le regard de Romain Poirot (notre président), de Benjamin Ray (formateur à l’Ecole de conduite française, qui sera notre partenaire sur ce type d’intervention) et des membres du club, le premier à se tester sur le parcours fut le capitaine Romain Grange. Une fois sans son téléphone puis avec. Résultat ? Même pour un professionnel, il est impossible de mener ces deux actions simultanément.

Parcours, erreurs et débats

En début d’après-midi, nous avons ensuite accueilli les jeunes du centre âgés de 16 et 18 ans, dont la moitié est déjà jeune conducteur. Après le briefing, la distribution des chasubles et l’échauffement, les apprentis footballeurs se sont frottés au parcours et ont commis de nombreuses erreurs, soulignant des manques de concentration qui apparaissaient avec évidence. Même sentence pour leurs coaches qui se sont aussi pris au jeu.

Dans la foulée de cet exercice pratique, nous avons organisé un débriefing d’une quarantaine de minutes pour revenir sur les conséquences de l’utilisation du téléphone sur les performances des joueurs. Cela a généré des débats et un échange constructif sur les dangers de l’utilisation du téléphone au volant, comme nous le souhaitions initialement. Enfin, Romain Poirot, fondateur de Stef Cares, a ensuite témoigné de son expérience avec de victime indirecte du « text and drive » durant une quinzaine de minutes afin de sensibiliser sous un autre angle les jeunes.

Nous adressons à nouveau nos remerciements au club de La Berrichonne de Châteauroux pour nous avoir accueillis ainsi qu’à la Fédération Française de Football, et plus particulièrement à Open Football Club, pour son aide précieuse. 

Catégories
Vidéos FR

Test video interne

Nam liber tempor cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit.

Catégories
Vidéos FR

Spot de prévention routière

Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis.

Catégories
Actualités FR

Smartphone et SMS au volant : des chiffres qui inquiètent

Ces trois dernières années, deux assureurs ont questionné les automobilistes quant à leur usage du téléphone au volant. Les chiffres montrent une augmentation significative du nombre de personnes qui affirment utiliser leur smartphone en conduisant.

Selon le premier assureur, 43 % des automobilistes utilisent leur téléphone au volant. Soit une augmentation de 5 % par rapport à la précédente étude publiée en 2016. Dans le détail : 39 % d’entre eux passent et reçoivent des appels. 30 % écrivent ou lisent des SMS et messageries instantanées. 13 % lisent ou répondent à leurs courriels. Et 20 % des 18-25 ans consultent les réseaux sociaux au volant.

Un second assureur s’est attardé sur le phénomène et a rendu public ses chiffres à l’été 2019. Et les chiffres sont plus alarmants. 70 % des conducteurs français reconnaissaient utiliser le téléphone au volant !

46 % des automobilistes se servent de leur smartphone pour passer un appel et un sur quatre l’utilise pour consulter ou envoyer un SMS. Sans compter que 54 % des personnes interrogées affirment avoir un GPS pour les guider. Contre 30 % dans la première enquête.

Selon la Sécurité routière, le téléphone est impliqué dans au moins un accident sur dix. 800 infractions de son usage au volant, tenu à la main mais aussi via une oreillette (135 euros d’amende et trois points retirés sur le permis), sont constatées chaque jour en France.

Catégories
Actualités FR

4 raisons de ne plus utiliser son téléphone en conduisant

Un mail, un SMS, ou une image… comment résister lorsque vous voyez apparaître une nouvelle notification sur votre smartphone ? En 2017, la Sécurité routière avait lancé une campagne pour prévenir des dangers de l’usage du téléphone au volant. Plusieurs enseignements en résultent.

Durant les cinq secondes passées à regarder votre écran, vous avez parcouru, en ville, près de 70 mètres sans avoir posé le regard sur la route. Et sur les éventuels piétons qui ont traversé la route. Le constat fait par la Sécurité routière à l’époque est simple.

LIRE AUSSI > Smartphone et SMS au volant : des chiffres qui inquiètent

9% des accidents de la route sont dûs à l’usage du téléphone au volant. Soit 1 accident sur 10. Nous vous donnons cinq bonnes raisons de laisser votre téléphone de côté lorsque vous prenez votré véhicule pour vous déplacer.

Le téléphone utilise tous vos sens et détourne votre attention

Votre appareil est le seul à utiliser vos quatre sens et détourne donc votre attention visuelle, auditive, cognitive, physique. Le mieux, comme le conseille la Sécurité routière est donc de l’éteindre, voire de le mettre assez loin de vous pour ne pas être tenté.

135 euros et trois points en moins

Utiliser son téléphone en voiture est autorisé à une seule condition : connecter son appareil au dispositif bluetooth du véhicule. Pour rappel, la loi interdit les oreillettes, avec ou sans fil et prévoit une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur votre permis.

Un accident sur dix

En vous obligeant à détourner le regard, le téléphone multiplie par trois le risque d’accident. Et par 23, si vous écrivez un texto. Selon les chiffres fournis par le ministère de l’Intérieur, il est en cause dans près d’un accident corporel sur dix.

L’occasion de faire une pause

Lors des longs trajets, il est recommandé de faire une pause de quinze à vingt minutes toutes les deux heures. Une fois arrêté, il sera temps de répondre vos messages, appels et autres mails.

Catégories
Actions FR

Main dans la main avec la Sécurité Routière

Stef et la Sécurité Routière du 69 signe un partenariat pour lutter ensemble contre le “Text and drive”

Catégories
Actualités FR

Main dans la main avec la FFF et l’UNFP

Au terme de cette année particulière, Stef Cares est heureux de faire partie du catalogue du Fondaction pour le football. Le fonds de dotation de la fédération française de football met en lien des associations comme la nôtre et les centres de formations des clubs de L1 et de L2 pour intervenir auprès de leurs jeunes éléments. 

Grâce à ce partenariat, Stef Cares a déjà pu entrer en contact avec deux centres de formations de Ligue 2 pour des interventions sur les questions de l’usage du téléphone au volant, qui se dérouleront en 2021. A cette occasion, nous avons développé un atelier qui mêlera des activités dynamiques et ludiques, dont un parcours avec ballon conçu par Erick Mombaerts, ancien entraîneur du PSG, Cannes, Toulouse ou de l’équipe de France Espoirs, désormais en charge de la philosophie de jeu des différentes équipes de City Group. 

En parallèle, notre association travaille à une campagne de sensibilisation sur les dangers du « text and drive » avec l’union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), à travers son programme d’actions Players For Society, et la Fondation Classico. A ces deux organisations s’ajouteront un acteur majeur de la sécurité routière et un média français de premier plan. À suivre dès que la situation sanitaire le permettra

Catégories
Actualités FR

Stef s’associe à SportAidons pour une vente aux enchères exceptionnelle

Mercredi 3 juin, l’association Stef lance sa première vente aux enchères de maillot. Circonstances exceptionnelles obligent, nous avons souhaité que cette opération bénéficie à celles et ceux qui ont été et sont toujours en première ligne durant la crise du coronavirus.

Pour ce faire, notre organisation a souhaité offrir un maillot en plus d’un don financier à SportAidons. Lancée par le gardien, membre de l’équipe de France de handball, Cyril Dumoulin, l’association a récolté dans un premier temps 330 000 euros. Dans sa deuxième phase, elle souhaite réunir 330 000 donateurs avec un don minimum de 5 euros.

Sensibiliser via le sport

Afin de mobiliser, SportAidons a fait appel à de nombreux sportifs. Parmi eux, les coureurs cyclistes Thomas Voeckler et Brian Coquard, le tennisman Julien Benneteau, quelques personnalités du football comme Patrice Garande ou Valentin Rongier. Sans oublier la vice-championne olympique de judo Clarisse Agbegnenou.

Comme Stef, SportAidons souhaite sensibiliser et attirer l’attention via le sport. Et c’est tout naturellement que nos deux organisations se sont rapidement associées et mettent aux enchères le maillot de Chelsea, dédicacé par l’ensemble des joueurs et accompagné d’un certificat d’authenticité.

Catégories
Actualités FR

Intervention au Lycée Jehanne de France

Le 9 mars et 11 mars, l’association Stef était présente au lycée professionnel polyvalent de la Jehanne de France, dans la cadre de son partenariat avec la Sécurité routière 69. Face à une vingtaine d’élèves, Romain Poirot a témoigné des dangers de l’usage du téléphone au volant.

Dans la foulée de ce témoignage, un exercice de concentration a été mis en place. Plusieurs élèves ont dû remettre dans l’ordre les 26 lettres de l’alphabet, inscrites sur des cubes. Ils ont ensuite refait le même exercice en répondant à des questions. 

Résultat : tous mis beaucoup plus de temps lors du second passage. Preuve qu’il est difficile de faire deux choses en même temps. Et donc de conduire et d’envoyer un message simultanément.

Catégories
Actualités FR

La Sécurité routière 69 nous accompagne

Début janvier 2020, Stef et la Sécurité routière 69 se sont associés dans la lutte contre l’envoi de message au volant. Dans le cadre de ce partenariat signé au mois de février, nous avons été et serons amenés à intervenir auprès de différents publics du département du Rhône.

Les interventions au lycée Jehane de France et au centre scolaire Deborde, en sont les premières manifestations. Après la période de confinement liée à l’épidémie due au coronavirus, d’autres ateliers en milieu scolaire devraient suivre mais aussi auprès de personnes adultes.